Tir obligatoire 2024

25 Mai 2024

Par Miguel Sabino

Formulaire : Rapport Tir Obligatoire 2024

Merci aux sociétés de faire parvenir le rapport de tir au responsable cantonal au plus tard pour le 15 septembre 2024.

Miguel Sabino
Rue des Colombes 5
1868 Collombey
news@fsvt.ch
079 927 84 45

Source : Canton du Valais – Affaires militaires

Le tir obligatoire doit être accompli jusqu’au 31 août auprès d’une société de tir reconnue.

En 2024, les militaires suivants seront astreints au tir obligatoire :

  • les soldats, les appointés, les caporaux, les sergents, les sergents-chefs et les officiers subalternes (lt/plt) qui ont accompli leur école de recrues en 2023 ou avant.
  • Les officiers subalternes peuvent choisir entre le programme obligatoire à 300 mètres (F ass) et celui à 25 mètres (pistolet). S’ils échouent au tir obligatoire à 25 mètres, ils doivent accomplir le programme obligatoire à 300 mètres.
  • Le tir obligatoire dure jusqu’à l’année précédant la libération des obligations militaires, mais au plus tard jusqu’à la fin de l’année au cours de laquelle le militaire atteint l’âge de 35 ans.
  • Les militaires qui seront licenciés en 2024 ne sont plus astreints au tir obligatoire.
  • Les militaires licenciés de l’armée dès 2024, qui souhaitent conserver leur arme personnelle (F ass) en toute propriété, doivent avoir accompli au moins quatre exercices fédéraux (p.ex. trois fois le tir obligatoire et une fois le tir en campagne) au cours des trois dernières années.

Dispenses

  • les militaires astreints au tir qui, au cours de l’année 2024, ont accompli au moins 45 jours de service soldés;
  • les militaires astreints au tir qui, au cours de l’année, ont accompli au moins 45 jours de formation ou d’engagement en faveur de la promotion de la paix, du renforcement des droits de l’homme ou de l’aide humanitaire;
  • les militaires astreints au tir qui ont obtenu un congé pour l’étranger avant le 1er août, ainsi que les militaires astreints au service qui rentrent d’un congé à l’étranger et qui ne sont rééquipés d’une arme personnelle qu’après le 31 juillet;
  • les militaires astreints au tir dont l’arme personnelle a été retirée par mesure de précaution et qui ne l’ont reçue qu’après le 31 juillet;
  • les militaires astreints au service qui sont réincorporés dans l’armée et qui n’ont été rééquipés d’une arme personnelle qu’après le 31 juillet;
  • les militaires dispensés du service par une Commission de visite médicale (CVM), pour autant que cette dispense expire après le 31 juillet;
  • les militaires dispensés du service par l’autorité militaire du canton de domicile pour cause de détention, de maladie, d’accident ou de congé maternité, pour autant que la dispense expire après le 31 juillet;
  • les militaires astreints au tir qui, pour refus de servir, font l’objet d’une enquête pénale ou subissent une peine;
  • les militaires astreints au tir qui ont fait une demande pour un service militaire non armé, jusqu’à ce que la décision ayant force exécutoire ait été prise;
  • les militaires astreints au tir qui ont fait une demande pour accomplir un service civil, jusqu’au moment où la décision est entrée en force.

Lieu du tir obligatoire

Le tir obligatoire doit être accompli auprès d’une société de tir reconnue. Les sociétés de tir reconnues sont tenues d’accorder la participation gratuite aux exercices fédéraux. Il n’est pas permis d’accomplir le tir obligatoire dans les cours de répétitions.

Dispense de tir pour raisons médicales

Les tireurs astreints n’ayant pas effectué leur tir obligatoire pour cause de maladie ou d’accident ainsi que ceux ne pouvant participer au cours de tir pour retardataires pour ces mêmes motifs doivent adresser à leur canton de domicile une demande de dispense accompagnée d’un certificat médical sous pli fermé.

Contrôle du tir obligatoire

Les tireurs astreints et les tireurs disposant d’une arme en prêt doivent être munis de leur livret de service et de leur livret de performances. Les tireurs astreints doivent en plus être en possession de la lettre d’invitation au tir obligatoire 2024 (form. 1.23) et d’une pièce d’identité officielle. Le militaire astreint qui se présente sans la lettre d’invitation ne doit pas être renvoyé. La société établit une feuille de stand neutre. La société de tir contrôle l’identité du tireur astreint et s’assure que celui-ci n’a pas déjà effectué le programme obligatoire dans une autre société. Le comité de la société inscrit le résultat du tir obligatoire dans le livret de tir ou le livret de performances militaire et saisit le résultat dans le programme AFS.

Programme 300 m

  • 5 coups: coup par coup, sur cible A5
  • 5 coups: coup par coup, sur cible B4
  • 1 x 2 coups: feu de vitesse, sur cible B4
  • 1 x 3 coups: feu de vitesse, sur cible B4
  • 1 x 5 coups: feu de vitesse, sur cible B4

Conditions de réussite

Fusil 300 m: le tir obligatoire est considéré comme réussi lorsque le tireur astreint a obtenu un minimum de 42 points et qu’il n’a pas tiré plus de trois zéros.

Pistolet 25 m: le tir obligatoire est considéré comme réussi lorsque le tireur astreint a obtenu un minimum de 120 points et qu’il n’a pas tiré plus de trois zéros.

Celui qui n’obtient pas ce minimum peut recommencer son programme jusqu’à 2 fois. La munition est à sa charge.

Restés

Les personnes astreintes au tir qui n’ont pas rempli les conditions requises pour réussir leur programme obligatoire sont convoquées par l’autorité militaire du canton de domicile à un cours pour restés, non soldé d’une journée.

Cours pour retardataires

Tous les militaires astreints au tir qui, en 2024, n’ont pas effectué leur tir obligatoire doivent se présenter au cours de tir pour retardataires qui se déroulera

le samedi 9 novembre 2024, de 08h30 à 11h30, au stand de tir de Sion/Champsec. Dernière remise de feuilles de stand à 11h00.

Les retardataires ne reçoivent pas d’ordre de marche. Cette annonce tient lieu de convocation. Lors de ce cours, seul le programme à 300 m peut être effectué. Les officiers subalternes qui ne disposent pas d’une arme personnelle en prêt, peuvent se servir de l’arme d’un autre tireur. Le cours de tir pour retardataires ne donne droit ni à la solde, ni à une indemnité de transport ou autre, ni aux allocations pour perte de gain. Celui qui n’accomplit pas le tir obligatoire, alors qu’il est astreint, sera puni.

À emporter avec soi pour accomplir le tir obligatoire : la lettre circulaire munie des étiquettes autocollantes, le livret de service, le livret de tir ou le livret de performances militaire, l’arme personnelle avec sa trousse de nettoyage, la protection personnelle de l’ouïe et une pièce d’identité officielle.

Tenue : Vêtements civils adéquats et convenant à la saison.

CONTACT

Office cantonal des affaires militaires
Arrondissements militaires
Rue des Casernes 40
Case postale 669
1951  Sion

  027 606 52 00
  militaire@admin.vs.ch

D’autres news

voir aussi

Tir Fédéral en Campagne 2024

Par Miguel Sabino Le tir fédéral en campagne est le plus grand festival de tir au monde. Pendant tout un weekend, l'une des traditions de tir les plus anciennes est célébrée au niveau national avec convivialité et sportivité . Un régal pour les tireurs et ceux qui...

lire plus